Pourquoi opter pour une croissance maîtriser ?

Petit à petit, pas à pas… C’est ainsi que nous avons grandi et que l’ensemble de l’humanité a avancé jusqu’à aujourd’hui. Au risque de choquer certains, mais tous les entrepreneurs n’aspirent pas à avoir une croissance exponentielle de leurs chiffres d’affaires. Les obligeant à industrialiser leurs produits, services et processus de gestion. Avant tout, il faut savoir que brider volontairement sa croissance c’est un vrai choix de vie entrepreneuriale. L’objectif n’est plus d’atteindre le seuil de rentabilité rapidement et acquérir des parts de marché, mais plutôt de maîtriser sa commercialisation et communication afin de ne pas être dépassé par la demande.

photo : Pexels de Catia Matos

Savoir patienter pour être bien servi

Repensez à votre pause déjeuner. Lorsque vous êtes allez au restaurant. Vous avez bien fait la queue en attendant qu’une table se libère, qu’on prépare la table et qu’on vous y accompagne ou plus simplement de faire la queue pour pouvoir commander. En tant que client, vous acceptez d’attendre car vous savez ce que vous voulez et que le restaurateur va vous donner ce que vous avez besoin. De plus, en restauration la croissance est maîtrisée par la capacité de la salle, le nombre de couverts maximum qui peut être servi en même temps. Seule la rapidité du service et le temps passer à déjeuner va varier. Toutefois, en tant que travailleur indépendant du web, on peut se demander pourquoi vouloir maîtriser sa croissance ? Voici quelques raisons et il y en a sûrement beaucoup d’autres :

  • Pouvoir aller chercher l’inspiration
  • Prendre le temps de créer
  • Discuter avec sa communauté
  • Rencontrer ses ambassadeurs
  • Attirer de nouveaux clients

Savoir apprécier le fait de prendre son temps pour créer. On y gagne tous. Effectivement, les commentaires et messages des clients permettent d’avoir un avis plus direct et sincère. Mais aussi tester et évaluer de nouvelles idées. En plus, on gagne en proximité à maîtriser sa croissance. En effet, après le coup de feu, les serveurs et le chef ont plus de temps pour parler avec les habitués et échanger sur leur vie perso, tout en faisant découvrir de nouvelles recettes. C’est un rapport gagnant-gagnant personnel et professionnel.

Raconter l'histoire de ses créations

La densification des influenceurs oblige les entrepreneurs du marketing à redoubler d’effort pour raconter leurs histoires sur les réseaux sociaux ou site web. Créer du contenu intéressant, engageant, nouer des partenariats complémentaires, mettre en ligne des publications sponsorisées… Booster le ROI et sa notoriété est devenu une activité à part entière que même des entrepreneurs aide d’autres entrepreneurs à le faire. C’est compréhensible, car si cela fonctionne et que la viralité des publications provoque une attraction de nouveaux prospects convaincus. Il va falloir les satisfaire et leur donner de quoi attendre. Sauf que dans ce monde, personne n’a vraiment envie d’attendre. C’est à ce moment qu’intervient le storytelling ou l’histoire de la conception de ses produits ou services. Jusque-là rien de nouveau sous le soleil. En effet, il ne s’agit pas d’une nouvelle technique marketing, mis à part la restauration citée précédemment, il existe en fait de nombreux secteurs dans lesquels le client sait et doit patienter pour être livrer :

  • La construction automobile haut de gamme
  • Les maisons de couture
  • L’édition
  • La joaillerie
  • L’artisanat, on vous conte une histoire en attendant de vous livrer.
photo : pexels de Quang Nguyen Vinh

En fait, dès qu’il s’agit d’une création originale ou sur-mesure, il faut maîtrise de sa croissance. Notamment pour ne pas se laisser emmêler entre les histoires des clients, des fournisseurs, des banques et autres intervenants. Je dirai même qu’il en va de la pérennité de son entreprise et de l’équilibre de vie personnel de l’entrepreneur. En fait, lorsque le chiffre d’affaires peut être calculé à partir du point d’entrée client (médias sociaux, contenu sur son site web, affiliation, mentions dans un article, flyers, etc.), il devient alors nécessaire d’étoffer les équipes marketing. C’est alors, cette recherche d’efficacité qui pousse une entreprise ou une start-up à faire appel à un freelance. Un travailleur indépendant qui ne vient grossir les effectifs, sans alourdir la masse salariale. Le freelance apporte son savoir-faire et son expérience pour absorber la croissance. Pourquoi faire confiance à un travailleur indépendant ? Parce que, l’embauche des profils formés et expérimentés n’a jamais été aussi difficile. Mais surtout gérer la monter en puissance d’une équipe n’est pas une chose innée chez les chefs d’entreprises. Passer de 20 à 100 salariés, ça transforme fatalement l’entreprise et l’entrepreneur. C’est à ce stade, qu’on dit bonjour à la bureaucratie, à la lourdeur des procédures, aux tableaux de bord, aux managers de managers de managers et on dit adieu aux réunions conviviales au restaurant, sans avoir à réserver une partie de la salle ou l’étage complet.

Souvenez-vous : qui veut aller loin ménage sa monture

En particulier, les pros du management vous diront que maîtriser sa croissance, c’est un non-sens. C’est rogner sur ses marges et dégrader progressivement sa trésorerie. Soyons clair, je parle ici uniquement de création originale, d’accompagnement sur-mesure et non d’industrialisation de masse. Alors, oui cela ne se fait pas sans risque. Pour illustrer, l’avenir de l’entreprise dépend de sa capacité à anticiper les difficultés futures avant que ces dernières ne deviennent un véritable danger pas d’une domination du marché. La croissance maîtriser permet de maintenir le cap quel que soit la phase où l’on se trouve lancement, développement, stabilisation ou de redéploiement. Vous l’aurez compris, on avance un pas après l’autre. C’est comme ça que l’on a appris à marcher. C’est pareil en entreprise. Surtout, il faut reconnaître que faire le choix d’une croissance maîtriser, c’est accepter travailler dans la durée avec l’ensemble de ses partenaires et clients.

Photo : Pexels - Pixabay

En dernier lieu, en recrutement, on achète bien à l’extérieur les compétences qu’on n’a pas en interne. En acceptant de travailler avec un freelance, l’entreprise à l’avantage de croître sans avoir à gérer sa formation, son plan de carrière ou les éléments de sa rémunération. Personnellement, j’ai choisi cette voie, car c’est une voie d’excellence. Maîtriser ma croissance, c’est prendre le contrôle sur mon temps et mon processus créatif. Vous l’aurez compris, en tant que travailleur indépendant, j’accompagne mes clients pour une croissance durable et maîtriser de leurs affaires. Cette relation à long terme me permet d’offrir le meilleur de moi-même tout en restant ouvert sur le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.